L’hiver des cynorrhodons

Les fructifications des rosiers, appelés « cynorrhodons » égaient la roseraie de leurs tâches colorées pendant tout l’hiver.

Comme les pommes, les poires, ou les fraises, il s’agit, à proprement parler, de « faux fruits », c-à-dire une forme de fructification qui résulte de la transformation d’une partie de la fleur qui se développe pour protèger et soutenir les fruits proprement dits.

Dans le cas du cynorrhodon, c’est le « réceptacle », c-à-d la base de la fleur située à l’extrémité du pédoncule et qui supporte ses diverses parties, qui se développe et entoure les vrais fruits ou »akènes » qui résultent de la transformation du seul pistil.

Les cynorrhodons ont des tailles très variables de quelques millimètres à quelques centimètres. Ils peuvent être sphériques, ou globuleux, ou allongés. Certains sont glabres et d’autres portent de fines soies. Pour certaines variétés de roses, les sépales restent attachés à leur sommet. Ils ont des durées de vie variables et offrent une nourriture régulière aux oiseaux, qui les consomment en fonction de leur maturité.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s